Sorbollano, petit village Corse de montagne

 6

 

A travers cet article, j’avais envie de vous faire découvrir un autre côté de la corse, loin de l’agitation des villes et du tableau que l’on peut dresser habituellement de cette île. Simplement une envie de vous faire découvrir mon village et les magnifiques trésors qu’il renferme. Cette photo a été prise depuis le col de Saint Eustache, la route que l’on emprunte pour monter au village lorsque l’on vient d’Ajaccio. Vous pouvez apercevoir les aiguilles de Bavella au fond à droite. D’ailleurs, si vous souhaitez voir davantage de photo de ces aiguilles, rendez-vous ici !

jk

 Un petit coin de paradis

Au cœur d’une vallée au relief accidenté, à 700 mètres d’altitude, bénéficiant d’une vue panoramique sur les montagnes, se trouve un joli petit village. Des explorations dans les maisons désertées en passant par les expéditions dans le maquis, c’est  un village dans lequel il fait bon vivre. Situé à 30 minutes en voiture des très célèbres Aiguilles de Bavella, en corse du sud, Sorbollano à tout d’un havre de paix.

  9 3 10

 

 

 

 

 

 

 

5

Un village rustique mais altruiste

En 1926, Sorbollano comptait plus de 500 habitants qui travaillaient principalement la terre en produisant des oignons, cultivant le châtaignier, la vigne et l’olivier. Au 18ème siècle on recensait à Sorbollano plus de 1000 chèvres, 400 moutons, 50 vaches, 34 bœufs et 75 chevaux ! C’était un petit bourg dont les habitants étaient appréciés pour leurs qualités de loyauté et de fidélité.

“A ghjenti di Surbudda toccali a mani e po anda”: Les gens te Sorbollano te donnent leur confiance en te serrant la main.

Aujourd’hui, il ne reste plus qu’une vingtaine de personnes y habitant à l’année. Les familles ont délaissé, au fil des siècles, une vie de village rude au profit d’une vie « plus facile » en ville, que ce soit en Corse, sur le continent ou bien à l’étranger.
mlSorbollano 1emmaoui

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Un havre de paix

S’éloigner de l’effervescence de la ville, se ressourcer et profiter d’un endroit calme. Ecouter les cloches sonner à 7 heures, les klaxons du boucher et du boulanger qui se succèdent dans leurs petits camions. Sentir les rayons du soleil qui se font de plus en plus intenses à travers les persiennes, écouter le bruit de l’eau qui coule doucement le long du ruisseau… respirer le parfum des fleurs en été et sentir la neige tomber sur sa peau en hiver…  et regarder les charmantes petites maisons en pierre qui ont supporté le poids des siècles.

sor

5

kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjjj

Tout & rien

Le village de Sorbollano, comme beaucoup de villages en corse, met à l’honneur une vie simple, authentique et quasi indissociable du joyau de la méditerranée. Les hivers sont difficiles, seules quelques personnes y vivent à l’année. Beaucoup de villages sont aujourd’hui synonyme d’un no man’s land. On y rentre de temps en temps et lors d’événements particuliers, comme par exemple les fêtes religieuses, le village s’anime un peu plus. C’est un univers particulier que l’on ne soupçonne pas forcement. L’été quant à lui est synonyme d’effervescence : « l’effervescence estivale » !

9 2sorb

kkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkkk

Des rires et des larmes au fil des siècles

Des journées d’été et d’hiver à flâner, parler, rire, jouer aux cartes et aux boules, boire, chanter, danser et recommencer jusqu’à ce que les images des souvenirs nous submergent… des bals de villages, des balades, des repas de famille et entres amis, l’organisation d’événements, voilà la vie au village, la vraie. « S’entraider, car dans la culture méditerranéenne nous sommes là les uns pour les autres et c’est ce qui nous différencie aussi des autres car la Corse n’est pas toujours ce que l’on nous décrit dans les médias, en espérant que cet article vous donnera envie de creuser un peu plus loin. »

8

procession

sorbmoi

Un grand merci à Déborah, Alex et Ml pour les photos 🙂 (Malheureusement j’ai du faire un choix, et j’ai préféré rester discrète sur les photo dans lesquelles figuraient des personnes, comme je n’ai pas l’accord de tout le monde).

Donec mattis non dapibus elit. Curabitur porta. facilisis venenatis eleifend Donec